Accueil

Qu'est-ce qu'une eau potable ?
Histoire de l'eau potable désiradienne
Données sur les patients
Témoignages de médecins et scientifiques


HISTOIRE  DE  L' EAU  POTABLE  SUR   LA  DÉSIRADE

  Construction du conduit sous marin
  Rupture du conduit sous marin

  Constat d'huissier du 22 juillet 1996

  Constat d'huissier du 12 août 1996

  Aide spécifique à la citerne

 

L'eau potable a toujours été un problème majeur sur la Désirade.
C'est la raison pour laquelle, presque toutes les maisons ont une citerne pour recueillir l'eau de pluie.

             

Le premier réseau d'eau a été construit en 1974 : un château d'eau à Baie-Mahault était remplit par une source voisine. Une conduite alimentait un deuxième château d'eau au niveau du Bourg, ce qui permettait aux habitants du Bourg d'avoir de l'eau courante.

             
En 1968, une usine de dessalage de l'eau de mer fut construite au niveau du Désert. Elle alimentait un grand Réservoir de 1000 m3, appelé improprement "Château d'Eau" : il est hors normes (constats de l'huissier du 22 juillet 1996 et du 12 août 1996). Il est construit au-dessus, de l'usine, à flan de colline, de façon à être plus haut que les habitations. En septem
bre 1989, l'usine fut détruite par le cyclone Hugo.
             
De décembre 1990 à février 1991, un conduit sous-marin fut construit pour amener l'eau de la Guadeloupe sur la Désirade. Il devait être complété par une nouvelle adduction d'eau sur l'île. Il est actuellement impossible malgré la loi, de se procurer les documents relatifs :

- au projet financé (l'appel d'offre),

- au projet réalisé,

- aux normes des matériaux utilisés.

Une enquête sérieuse sur ce point risque d'éclaircir quelques mystères, comme par exemple, celui de la tentative d'assassinat du Dr Le Cabellec ou celui de l'assassinat du Maire Max Mathurin.

             
Le 4 septembre 1995, la conduite sous-marine fut coupée. Sa réparation pris trois semaines. Cet événement inaugura les problèmes de Santé Publique de la Désirade.

             
Le 12 août 1996, le "Château d'Eau" fut vidé pour la première fois : il n'a jamais été véritablement nettoyé depuis sa construction. On lit d'ailleurs dans leRapport d'Investigation, page 75 :

" Il n'existe pas de procédures écrites au sein de la SOGEA ni registre d'entretien au niveau de la commune qui permettent à la DDASS de juger de la régularité de l'entretien."
           
Le 7 décembre 1996, le Maire de la Désirade accordait une aide, financée par le Conseil Régional de la Guadeloupe, à 110 familles, pour la construction d'une citerne individuelle. Etonnant !!! Cette aide est réservée normalement aux personnes n'ayant pas accès à l'eau courante. Or, non seulement toutes les personnes qui ont obtenu cette aide, ont l'eau courante, mais de plus la DDASS répète régulièrement dans les médias, que l'eau du réseau est de qualité parfaite, alors que celle des citernes individuelles est "potentiellement dangeureuse" !!!