TEMOIGNAGE DU PROFESSEUR J.R DELPERO


 

INSTITUT  PAOLl-CALMETTES
CENTRE REGIONAL DE LUTTE CONTRE LE CANCER
DÉPARTEMENT  DE CHIRURGIE
UNITÉ DE CHIRURGIE  VISCÉRALE  &  ONCOLOGIQUE

                                                             Marseille, le 18 avril 1997

Pr. Gérard GUERINEL
Pr. Jean Robert DELPERO
Pr. Gilles HOUVENAEGHEL

HOSPITALISATION
UNITÉ

Tel : 91 22 30 96

SECRÉTARIAT
Tel : 91 22 30 95

Fax : 91 22 35 50

RV. CONSULTATlONS
Tel : 91 22 34 8l

 

A la demande du Docteur Jérôme MANUCEAU, ayant pris connaissance des documents qu'il m'a présentés, je me permets les quelques réflexions suivantes :

a)  En ce qui concerne le diagnostique d'appendicite aiguë ; il est admis qu'il repose en règle, avant tout, sur l'interrogatoire et l'examen clinique du patient. L'interrogatoire permet de recueillir les informations concernant les signes fonctionnels et les caractéristiques du symptôme majeur qui est la douleur en fosse iliaque droite. L'examen clinique, permet de recueillir des éléments objectifs par la palpation abdominale et le toucher pelvien. Un cortège de signes fonctionnels ou de symptômes, y compris biologiques, peuvent accompagner l'appendicite aiguë, mais il n'en reste pas moins que l'examen clinique du malade est l'élément essentiel du diagnostic.

b) La pièce d'appendicectomie doit être confiée à l'anatomopathologiste.
L'examen anatomopathologique de l'appendice réséqué fournit les éléments histologiques du diagnostic. Cependant une fois sur quatre environ, l'examen histo-pathologique de l'appendice iléo-caecal  peut être normal : ce chiffre est
celui retrouvé dans toutes les grandes séries hospitalières.

                                                                                 Pr. Jean-Robert  DELPERO
                                                                   

                    INSTITUT PAOLI-CALMETTES-MARSEILLE
232 Bd Sainte Marguerite - 13273             MARSEILLE Cedex 9

                                    Téléphone : 91 22 33 33